Afrique Amitié, association d'aide au développement

Projet d’Adduction d’Eau Potable à Bidadji

La présidente Marie France Aldasoro est partie en mission avec la trésorière Christine Labarbe et un membre de la commission finance Cyrille Bernet pour démarrer le projet de château d’eau à Bidadji ; la mission s’est déroulée du 7 au 19 novembre en majeure partie sur Yaguiné et Bidadji .

L’expédition a permis de réunir : le président de l’association des ressortissants de Bidadji Soullimane Doucouré, le responsable de l’agence de l’eau de Kayes Boubacar Macina, le maire de la commune de Toya (dont dépend le village de Yaguiné) Madigata Gassama, les 3 délégués de notre association, 3 chefs de villages concernés par le projet (Guessene , Moutiombougou, Bidadji) en présence de tous les villageois de Bidadji …

Grande réception (photos et vidéo ci-dessous) sur la place du village …. Nos délégués sont arrivés en voiture précédée d’une horde de motos surmontées de fanions maliens et français … c’est au son des klaxons, des youyous, applaudissements et musique traditionnelle qu’ils ont atteint le village et le lieu de réception

L’organisation était parfaitement établie :

  • une charrette chargée de nombreux bidons vides représentant la façon dont ils se fournissaient en eau auprès du château d’eau de Yaguiné et qui disparaitra grâce au château d’eau de Bidadji et des bornes fontaines qui alimenteront le village et ceux autour
  • des femmes dansant avec des pelles levées montraient leur empressement à débuter les travaux puisque dans le projet les villageois sont sollicités et volontaires pour creuser les 11 kms de tranchées pour la pose des tuyaux
  • des banderoles citant notre association et celle des ressortissants de Bidadji étaient brandies et un drapeau français déployé

Les officiels présents ont pris la parole tout à tour et Marie-France en a profité pour remercier les partenaires financiers français Bordeaux Métropole et Adour Garonne, à hauteur de 45 000 € chacun, et l’association des ressortissants de Bidadji à l’étranger pour leur participation importante.

Boubacar Macina et des techniciens  ont pris les mesures GPS par satellite pour déterminer l’emplacement du château d’eau et des 7 bornes fontaines comme prévu dans le projet, avec en plus 1 borne à l’école et une a la mosquée .

L’emplacement du château d’eau déterminé, une action symbolique à été faite par les officiels pour représenter la pose de la première pierre . . .  les travaux peuvent démarrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *